Les Formalités pour s’installer en Thaïlande

Vous souhaitez vous expatrier en Thaïlande pour travailler, pour de « longues » vacances ou pour votre retraite, comment procéder ? Sachez que vous aurez besoin d’un passeport, d’un visa, d’un certificat médical attestant votre bonne santé, d’une assurance santé et de preuves attestant de vos revenus mensuels.

Quel visa demander ?

Visa non-immigrant O :
séjour de 90 jours maximum,
1 seule entrée sur le territoire thaïlandais,
toute sortie du territoire entraîne l’annulation du visa.Le titulaire de ce visa peut prolonger ou changer le type de visa une fois entré en Thaïlande au service immigration.

Vous avez + 50 ans, vous envisagez de passer plus de 90j ou vous souhaitez vivre en Thaïlande, vous aurez besoin du visa O-A (long séjour). Pour obtenir ce visa, vous devrez fournir un justificatif de retraite afin de prouver vos ressources (l’équivalent de 65.000 bahts minimum) ou déposer sur un compte bancaire la somme de 800 000 bahts.

Visa touristique
Séjour de 60 jours maximum à partir de la date d’arrivée en Thaïlande,
délivré uniquement dans un but touristique,
le visa est annulé dès la sortie du territoire,
le visa peut être prolongé de 30 jours par le service de l’immigration, sans sortir du pays, moyennant environ 30€

Visa OA (long stay)
personnes retraitées > 50 ans.
ne permet pas de travailler,
séjour d’1 an,
possibilités de multiples entrées sur le territoire pendant la durée du séjour,
visa facilement renouvelable auprès du service immigration.

Visa non immigrant B avec permis de travail
personnes souhaitant travailler, effectuer un stage rémunéré, accomplir une mission professionnelle,
séjour de 90 jours maximum
1 seule entrée sur le territoire thaïlandais,
toute sortie du territoire entraîne l’annulation du visa,
le titulaire de ce visa peut prolonger le visa une fois entré en Thaïlande au service immigration,
le visa non-immigrant B autorise une activité professionnelle qu’après avoir obtenu un « Work Permit ». Ce permis pour travailler est à demander dès votre arrivée en Thaïlande auprès de : One Stop Service Center, 207 Rachadapisek Road, Krisda Plaza, 3ème/5ème étages, Dindaeng, Bangkok

Pour en savoir plus sur les visas :

Protection sociale, comment faire ?

Pour se rendre en Thaïlande aucun vaccin n’est obligatoire mais certains sont recommandés : encéphalite japonaise, hépatites virales A et B, rage, dispersive, tétanos, poliomyélite et typhoïde.

Avant votre départ, souscrivez une protection sociale auprès d’un organisme la Caisse des Français à l’étranger qui prendra en charge vos prestations de santé dans une certaine limite. Cette Caisse a signé une convention avec le Bangkok Hospital assurant la prise en charge de vos soins.

Toutefois, cette caisse de protection sociale rembourse les frais de santé sur la base du tarif conventionnel pratiqué en France. Ce tarif peut donc être très différent des frais réels que vous aurez déboursés.

D’autres organismes pourront vous proposer des prestations similaires ou complémentaires.

Fiscalité des expatriés en Thaïlande

Pour connaitre la fiscalité dont vous relevez, il faut définir votre statut.
Vous êtes “non-résident” en Thaïlande si :
Vous avez conservé votre foyer en France (conjoint ou partenaire d’un PACS et enfants),
Vous exercez une activité professionnelle salariée ou non en France,
Vous avez gardé vos centres d’intérêts économiques en France (principaux investissements, du siège de vos affaires, du centre de vos activités professionnelles)
“résident” en Thaïlande si :

Votre séjour en Thaïlande est > 180 jours par an,
Vous ne répondez à aucun critère d’un non-résident.
Pour toute précision ou simulation sur le calcul des impôts, rapprochez-vous du Centre des Impôts des particuliers non-résidents (10 Rue du Centre – TSA 10 010 – 93 465 NOISY LE GRAND CEDEX – Tél 01 57 33 83 00 ou sip.nonresidents@dgfip.finances.gouv.fr )

Impôt sur le revenu en Thaïlande

Sont imposables toutes personnes ayant :
une activité professionnelle salariée en Thaïlande, même les non-résidents,
transféré leur revenu de l’étranger vers la Thaïlande

Sont exemptés d’impôt sur le revenu les :
Plus-values ​​provenant de la vente de biens mobiliers acquis sans intention de réaliser un profit,
Récompenses pour des fins d’éducation ou de recherche scientifique,
Intérêts des dépôts d’épargne dans les banques commerciales où le montant total des intérêts reçus ne dépassant pas 20.000 THB/an.
Le taux d’imposition de l’impôt sur le revenu varie de 0% à 35% depuis le 1/01/2013, il est applicable pour les personnes travaillant en Thaïlande (salariés) ou les sociétés de droit thaïlandais.

Barème du taux de la retenue
à la source pour les non-résidents

Les non-résidents percevant des traitements, salaires, pensions ou rentes viagères, en provenance de la France, se voient appliquer le principe de la retenue à la source, selon le barème (2014) :

Taux applicable retenue à la source Revenu annuel en €
0 % De 0 à 14358
12 % Entre 14359 et 41658€
20 % Au-delà de 41658€

Cette retenue à la source est ensuite déductible du montant de l’IR.

Revenu imposable net en THB TAUX
< 150 000 0%
Entre 150 001 et 300 000 5%
Entre 300 001 et 500 000 10%
Entre 500 001 et 750 000 15%
Entre 750 001 et 1 000 000 20%
Entre 1 000 001 et 2 000 000 25%
Entre 2 000 001 et 4 000 000 30%
> 4 000 001 35%

Taxe d’habitation en Thaïlande

La taxe d’habitation est une taxe annuelle. Le taux d’imposition est estimé par les autorités locales en fonction de la valeur de la propriété. Il varie généralement de 0.25% à 0.95%..

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search